l m m j v s d
 
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
 
3 RENDEZ-VOUS
mer 29, 18H00 / mer 04, 18H00 / mer 18, 18H00

Théâtre et Philo

René Daval, professeur de philosophie et psychanalyste, porte un regard particulier sur une sélection de spectacles et en propose une analyse singulière.

Entrée libre
sur réservation rp@lacomediedereims.fr

 

Baleines
mercredi 29 novembre 18h

Baleines est une pièce de Suzanne Aubert inspirée d’une pièce célèbre de l’écrivain belge Maurice Maeterlinck (1862-1949). On y retrouve des thèmes chers à celui-ci : la liaison entre l’amour et la  mort, la vérité des personnages qui se dévoile progressivement, leur poursuite d’un idéal qu’ils ne peuvent réaliser car il était trop élevé, la relation entre l’amour propre et l’amour des autres, le caractère mystérieux de la vie inconsciente de l’âme, les personnages pris dans des situations tragiques, "situation plus conforme, selon lui, à notre être véritable que le tragique des grandes aventures", lien poésie-mélancolie, théâtre symboliste, de l’intériorité, de l’âme, du moi.
Mais Suzanne Aubert développe des thèmes qui lui sont propres : le dialogue entre des femmes qui cherchent à se dégager du pouvoir des hommes, la confusion des rôles mères-filles, le tragique du quotidien, la soif de vivre, la difficulté de communiquer entre êtres humains.

 

À nous deux maintenant
mercredi 4 avril 18h

René Daval, professeur de philosophie et psychanalyste, abordera notamment le thème de l’identité des personnages. Chacun d’eux est davantage saisi par les autres, à partir de ce que Jung appelle « la persona », son masque social plutôt que sa vraie personnalité. La fiction et le rêve se mêlent à la réalité.

 

Narcisse
mercredi 18 avril 18h

Ferdinand Barbet nous propose une adaptation moderne du mythe de Narcisse des Métamorphoses d’Ovide. Il insiste sur le rôle de la rencontre des étrangers dans nos vies, de ceux qui ne sont pas comme nous. Narcisse croit se connaître mais ne se connaît pas, ce que lui révèle Tirésias : elle ignore ses pulsions et se complet en elle-même.
L’intolérance vis-à-vis des êtres différents, le besoin que nous avons de nous connaître, chose pour laquelle l’autre nous est indispensable sont les principaux thèmes de cette belle pièce. Dans son essai Pour introduire le narcissisme, Freud montre que l’amour de soi risque de nous enfermer en nous-mêmes et précède ce qu’il appelle "les relations d’objet", c’est-à-dire l’amour des autres.

Crédit : Gg