l m m j v s d
 
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
 
 
 
15 > 23 MARS
jeu 15, 19H30 / ven 16, 20H30 / sam 17, 20H30 / mar 20, 20H30 / mer 21, 19H30 / jeu 22, 19H30 / ven 23, 20H30

Bois Impériaux

TEXTE PAULINE PEYRADE
CONCEPTION ET ÉCRITURE DU PROJET DAS PLATEAU
JACQUES ALBERT, CÉLESTE GERME, MAËLYS RICORDEAU, JACOB STAMBACH
MISE EN SCÈNE CÉLESTE GERME
DRAMATURGIE JACQUES ALBERT
COMPOSITION MUSICALE ET DIRECTION DU TRAVAIL SONORE JACOB STAMBACH
 

La nuit, un frère et une sœur roulent sur une autoroute. Où vont-ils ? Bois Impériaux est un thriller psychologique, un conte qui parle de notre monde et des enfants perdus. Le dispositif immersif, à la fois sonore, scénographique et d'images spatialisées nous plonge dans ce spectacle entre fait divers et mythe contemporain.

Découpée comme un film, la pièce de Pauline Peyrade avance par à-coups et tremblements : un frère et une sœur roulent sur une autoroute. Le frère est malade ; on comprend qu’il a sans doute commis quelque chose d’irréparable. Sa sœur traverse la France pour le conduire en lieu sûr… ou dans une institution. On ne sait pas. On est pris, on voyage avec eux, sans préalable, plongés en plein milieu de leurs échanges et de leurs silences, dans cette aventure si ordinaire et si mystérieuse. Les panneaux défilent, comme les kilomètres. Ce conte minimal est bouleversant. On dirait que la forêt se referme sur eux en une sorte d’ouate sombre. Das Plateau poursuit son entreprise théâtrale d’immersion dans les textes. On a pu voir à la Comédie, en 2014, les spectacles Notre printemps et Cours les prairies, et la saison dernière Il faut beaucoup aimer les hommes. Ce quatuor de créateurs sait combiner et intensifier le jeu et la musique, la lumière et la scénographie, les images et les mouvements pour mieux nous faire vivre en immersion ce long plan de nuit, ce voyage à la fois réaliste et merveilleux.

Durée 1h20

AVEC MAËLYS RICORDEAU, MAXIME GORBATCHEVSKY, ANTONIO BUIL
VOIX DANIEL DELABESSE ET BENJAMIN DUSSUD - SCÉNOGRAPHIE JAMES BRANDILY - CRÉATION LUMIÈRES SÉBASTIEN LEFEVRE - CRÉATION PHOTOGRAPHIQUE ET VIDÉO FLAVIE TRICHET-LESPAGNOL - CRÉATION LUMIÈRES VIDEOS ROBIN KOBRYNSKI - ASSISTANAT MISE EN SCÈNE NAÏMA PERLOT--LHUILLIER
SPECTACLE CRÉÉ EN FEVRIER 2018
 

DANS LA PRESSE

(Le spectacle a été créé le 19 février 2018 au Théâtre Poche de Génève)

 

Médiapart, Jean-Pierre Thibaudat

" Après le remarquable « Ctrl-X » par Cyril Teste la saison dernière, voici le non moins remarquable « Bois impériaux » par le collectif Das Plateau. "

" Tous ceux qui, seuls, en perdition, sujets à une émotion extrême ou simplement écoutant la radio, ont roulé toute une nuit sur une autoroute ou des petites routes désertes en se laissant guider par les noms inscrits sur le panneaux routiers, recevront en plein cœur "Bois impériaux". "

" La comédienne Maëlys Ricordeau qui joue dans tous les spectacles du collectif trouve dans le personnage d’Irina un rôle dont elle déploie avec aisance la sensualité rêveuse et la force rentrée. "

" Une belle pièce. Un passionnant travail de traduction scénique. Et un théâtre qui n’a pas froid aux yeux. "

Lire l'article complet de Médiapart

 

Le Temps, Marie-Pierre Genecand

" Une maîtrise de la mise en scène et une beauté plastique rares au service d’un propos très noir. "

" On est captivé par Maëlys Ricordeau, Maxime Gorbatchevsky et Antonio Buil, qui jouent une fratrie en roue libre et un pompiste, passeur d’âmes."

" Les sons et les images jouent aussi leur partition. Vidéos de sous-bois squelettiques ou de voitures fantômes (Flavie Trichet-Lespagnol), rayons laser qui strient l’espace et enseignes lumineuses (Sébastien Lefèvre): la scénographie (James Brandily) et la bande-son (Jacob Stambach) renforcent l’impression d’hostilité que le jeu au cordeau, implacable, installe. "
Lire l'article complet paru dans Le Temps

 

Radiovostok
Écouter l'interview de Céleste Germe

 

---
FEUILLETER

La revue de presse

Crédits : Gg, Samuel Rubio

Production Das Plateau (2018)
Coproduction et résidence POCHE /GVE (Suisse), Espace culturel Boris Vian - Les Ulis, la Comédie de Reims - CDN
Avec l’aide à la production de la DRAC Île-de-France, ce texte a reçu l’aide à la création du Centre National du Théâtre. Avec le soutien du CENTQUATRE-PARIS
Das Plateau est en résidence territoriale à l’Espace Culturel Boris Vian - soutenue par la Ville des Ulis, la DRAC Île-de-France et le département de L’Essonne. Das Plateau est artiste associé au Carreau du Temple et à la Comédie de Reims, accueilli en résidence au Pôle Culturel d’Alfortville et membre du collectif de compagnies 360.
Le POCHE/GVE est géré par la Fondation d'Art Dramatique, soutenu par la Ville de Genève (Département de la culture et du sport) et la République et Canton de Genève.
Le texte est édité aux Solitaires Intempestifs (2016).